Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar vincentR » 27 octobre 2014, 20:59

Rapide rappel des faits (que les témoins sont appelés à préciser) : La reine de l'Automne alliée à l'empereur à la barbe en fleur a pris prétexte de l'attitude déloyale et et mesquine de la famille d'Arcy pour en assiéger le château. Le roi de France s'est porté au secours de son vassal accompagné de Simon de Paris, Richard et Roland qui souhaitaient préserver les intérêts d'élève de l'alliance, se couvrir de gloire et ne pas fâcher le roi accompagné de son ost qui campait aux abord de l'Alliance. Par d'habiles négociations conduites au péril de leurs vies, les mages sont parvenus à lever le siège et apporter la preuve au roi de la félonie du sire d'Arcy.


Conclusion, conséquences et récompenses I : Le roi de France
Après le départ des fées, le roi assiège le château d’Arcy avec son armée. Les défenseurs se saisissent de leur seigneur félon et le livre au roi. La félonie étant avérée, le baron est promptement occis et ses biens saisis par la Couronne. Les terres sont données au chevalier Hugo Planchard, un loyal compagnon du roi.
Marceline d’Arcy est condamnée à se retirer dans un couvent.
Les anciens vassaux d’Amelin jurent leur foi au roi et se joignent à la croisade.
Le roi remercie Simon pour sa subtile diplomatie (réputation locale +5 xp) et loue ses compagnons pour leur courage et leur loyauté (réputation locale +5xp). Les personnages ayant participés gagnent également 2 points de confiance, 5 xp en connaissance des fées (la reine de l’Automne vous en a appris plus que vous ne voudriez le savoir sur les fées) et 5 xp libre. Les mages gagnent également 1xp de réputation hermétique.
Le roi loue également la façon dont Simon s’est employé à défendre les intérêts de ses élèves et décide donc de lui confier la responsabilité des trois filles d’Arcy. Si celles-ci devaient prendre époux, Simon assurera la dote, étant entendu que la subvention royale au Collège du Près Lailly couvrira en fait ces frais. Il veillera toutefois à obtenir l’accord préalable de l’évèque d’Orléans et du roi. En pratique, Les trois sœurs sont placés à la charge de l’Alliance jusqu’à leur mariage, leur entrée dans les ordres ou leur mort.
Les personnages présents ont-ils des éléments à faire valoir ?
Quelles initiatives prennent-ils après être rentré à l’Alliance ?
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar VincentM » 27 octobre 2014, 22:10

Faut reconnaître que nos scores en Faery Lore étaient ridicules 0 pour Simon (je crois) qui donc pouvait pas comprendre grand choses au soucis de cette brave reine de l'Automne.

Depuis que les règles ont inventés des fées qui connaissent le livre de règles des féés => J'ai l'impression que des fées jouent le rôle de fées qui connaisse le livre de règle des fées.
Une description plus tard si les autres ne s'en chargent pas.

Mes réactions :
* Quoi ils sont si nul que ça les avocats de Marceline, les preuves étaient guère recevables...
* Quoi 5xp de réputation il pouvait pas nous faire passer inaperçu le roi !!! Il vient d'être couronner faut trouver un moyen de lui faire comprendre que c'était une connerie... peut être ne présentant officiellement des condoléances pour Philippe Auguste.
* Quoi 1xp de réputation hermétique, c'est impossible à couvrir en plus tous les ennemis politique seront au courant !!! De ce qui les arrange en tout cas !!!
* Quoi on doit payer la dote des filles d'Arcy, il aurait pas pu attendre 2 ans avant de tuer la baron, le temps de pousser l'enquête, il a intérêt à vraiment donner une meilleure subvention ces années là. Au moins ça résout le problème qu'on a eu au conseil pour la cadette... le roi à pas l'air au courant pour la Benjamine... j'aurai pas dû être si pressé d'obtenir l'accord des parents pour commencer l'apprentissage.
* Quoi que devient Pierrot

Les autres vous en pensez quoi ??? là dans l'absolu Simon a surtout envie d'oublier qu'il était dans le coin et il a sous la main deux tonneau de vin féérique qui permet de sombrer dans le coma en 2 verres. Il est très tenté mais essaye de trouver une meilleure solution. Même si les actions ce sera surtout pour le retour à l'alliance avant cela il faudrait sans doute penser à surveiller les fées pour savoir par où elles partent.
Avatar du membre
Sylvain M.
Représentant de pôle
Messages : 144
Enregistré le : 25 août 2014, 23:53
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 
Contact :

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar Sylvain M. » 28 octobre 2014, 02:30

- Exécuter le baron aussi vite, sans passer par la case prison, me parait abusé. Surtout que pour ce que j'en sait les éléments à charge se limitent à des lettres (anonymes?) fournies par le Reine de L'Automne, juste après qu'elle ait piégée les d'Arcy pour avoir un prétexte pour les envahir. Et les "preuves" viennent en ligne droite dans la campagne militaire de la Reine de L'Automne.
Témoin pas fiable, de parti pris, et intéressé = dossier vide.

- Que devient le fils des d'Arcy?

- Qu'on s'occupe des filles d'Arcy, ok. Il y en a deux sur trois qu'on veut garder de toute façon.
Par contre le coup de la dot sent s'embrouille : la subvention royale au Collège du Près Lailly est destinée aux frais de fonctionnement du Collège ; payer des dots n'en fait certainement pas parti. De plus Simon n'est pas le Collège, ce que le roi propose s'appelle du détournement de fonds.
Au final, le chevalier Hugo Planchard gagne des terres et les richesses qui vont avec, ce qui inclus l'héritage des filles d'Arcy, et nous on gagne des dettes.

- Notre intervention étant à la limite de l'interférence avec les mortels* et de l'engagement politique (non-hermétique, j'entends), je ne tient vraiment pas à avoir de réputation qui y soit associée. Et surtout pas de réputation hermétique.
Je ne voudrait pas qu'au tribunal on nous accuse d'être des mages de cour.


En conclusion, le roi aurai besoin d'un bon diplomate car de mon point de vue ses remerciements vont nous causer plus d'embarras que de bien.


* Il y a bien interférence, le débat à éviter est s'il est acceptable d'interférer pour stopper une autre interférence.
vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar vincentR » 28 octobre 2014, 18:12

Votre réputation :
a) Le roi tient à vous mouiller au maximum du raisonnable.
b) des gens qui visitent le Roi, participent à son conseil privé etc... sont par définition un minimum connu. Avec le roi, il y avait l'Ost royale, des clercs etc donc un maximum de gens vous ont vu aller et venir. En conséquence, la réputation gagnée n'est entièrement la faute du roi.
c) la situation était compliquée mais les complications induites par l'action des fées justifiaient votre action. Dans le tribunal de Normandie, la partie de la phrase sur la ruine de ces sodales est prépondérante. Le fait de ne pas être récompensé par le roi peut s'interpréter en bien ou en mal par contre...A vous de voir jusqu'où pousser le bouchon :). Un mage de cours a un lien d'obeissance avec le noble. Dans le cas présent, il s'agissait de convergence d'intérêts. Après, c'est vous qui avez fait le travaille et ne pas vous récompenser peut s'interpréter comme le fait que c'est votre tache normale.
d) la reine de l'automne fera également des efforts pour augmenter votre impact médiatique vu qu'en l'espèce elle est liée à la sienne.
Une réputation "local" de 1 de brave type n'est pas nécessairement un mal...sauf qu'on risque de servir d'intermédiaire plus ou moins officiel. Et en effet, il va falloir gérer les relations avec les Guernicus du Tribunal.


Le baron d'Arcy
Je n'ai peut être pas été assez clair. il a refusé de sortir de son château quand son roi le lui a demandé et ses hommes ont également livré des informations compromettantes pour se dédouaner. Il n'a en outre pas eu le temps de bruler sa correspondance secrète. Si vos personnages ont assisté aux débats, il apparaît que le baron préparait une rébellion de grande envergure avec des complices dans et hors de France avec lesquels il communiquait par message codé. L'homme avait manifestement perdu le sens des réalités et son attitude durant l'audience royale était assez arrogante. Pour les mages, il n'avait pas d'effet mentem actif sur lui. Sa principale défense a consisté à impliquer sa femme comme complice.
Alexius pense que le plan du Baron était chimérique mais qu'un optimiste pouvait y croire.

Pour le fils d'Arcy, il est confié aux soins de l'église.

Pour les filles d'Arcy :
Vous pouvez demander une compensation royale pour la charge supplémentaire ou une récompense pour votre action que vous affecteriez à l'éducation des filles. Faire un jet d'étiquette pour celui qui présente la demande (a priori Simon). La solution économique est de les placer dans un couvent mais vous seriez des pur cupides de faire ça.
Il y a également à réfléchir à comment vous allez leur annoncer...
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar VincentM » 28 octobre 2014, 20:28

Premier message pour réagir HRP.

La réputation locale me semble normale.
La réputation hermétique me semble normale aussi. Malheureusement ça va forcément fuiter, sans quoi Simon pourrait trouver une autre solution que de se torcher au vin féérique. Effectivement la reine de l'automne va tenter de monter ça en épingle. A nous de faire notre propre campagne de désinformation via notre troubadour mais ça ne suffira pas et il est membre de l'ordre donc de parti pris tout le monde le sait. C'était le plan initial l'envoyer répandre une version qui nous arrange et où l'on a le mérite de ne pas apparaître.
A titre de comparaison dans la campagne Nigrasaxa, on a du retrouver la fille du seigneur local enlevée par les fées. Au tribunal suivant la moitié des mages savaient dans quel ordr on avait interrogé les témoins, pourtant ça semblait largement plus facile à couvrir à coté de ce qu'on vient de faire. Là il fallait pas s'impliquer, pour éviter les problèmes, seulement claquer la porte au nez du roi 1 mois après son couronnement pour sa première visite diplomatique chez nous aurait ruiné l'alliance (même si les mage s individuellement auraient eu plus de chance de survivre sans problème au tribunal).

Pour les dotes j'ai pas compris si on serait plus ou moins indemnisé, mais ce sera négociable sur le moment, rester auprès du roi pou r exiger plus de récompenses et de privilèges, sur le moment, je pense pas que ce soit une bonne idée... Non on part sans rien demandé en tentant de faire comprendre que notre partenariat ne fut qu'un concours de circonstance. Se faire payer pour un travail c'est comme ça qu'agirait un mage de cour. Au pire on peut justement faire valoir que le roi nous a donner une pénalité financière dans cette histoire et donc qu'on était pas à son service du tout.

Voyons le bon coté des choses, on a recruter un mage ayant participer a un attenta contre le roi, nos adversaires politiques auront du mal à ne pas se contredire régulièrement en nous accusant d'être des mage au service du roi. Et lors du symposium que Simon l'organise ou pas, il essaiera de faire comprendre aux mages civilisés du tribunal qu'ils y a des sujets plus importants.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar VincentM » 29 octobre 2014, 00:07

Et maintenant un descriptif du scénar :

La reine de l'Automne voulait se venger de Marceline, précédemment elle a organisé le siège du château du baron d'Arcy, lui même a une belle petite armée pour se défendre.
Un cavalier emportant Pierrot passe devant chez nous en allant a Orléans pour mettre Pierrot (le fils de Marceline et du roi de l'automne) à l'abris. Il est poursuivi par des chevaliers féériques alors on l'accueille, on prévient la garde d'Orléans qui massacre les chevaliers féériques, on en fait même un prisonnier.
Ensuite on prévient les autorité pour leur dire qu'un baron est en danger.

------------------------------------

Serge a joueur un Tytalus, mais ce n'est pas l'objet qui nous concerne, on a failli le tuer, mais c'est un autre problème. Apparemment il a mis trop de temps a se souvenir de son nom, il semblait menaçant et l'arc gallois ça fait mal.

------------------------------------

Au printemps, le roi débarque devant chez nous. Il est en route pour la croisade et va aider le baron au passage. Il réclame une assistance car il a l'impression qu'on s'y connait en chevaliers féériques capable de débarquer de nulle par pour mettre le siège à un château.

La reine de l'automne et son allié d'empereur à la barbe en fleur ont organisés un siège impressionnant.

* L'empereur est un seigneur impressionnant mais tranquille, il adore les joute, est fidèle en amitié, a un fils et il se réjouit du prochain mariage de celui-ce avec l'une de nos élèves.
* La reine de l'Automne s’ennuie dans sa position actuelle de reine de l'Automne et admet avoir comploté pour pousser Marceline à séduire son marie pour avoir une bonne raison de l'attaquer et de faire parler d'elle, elle veut de la gloire et un agenda plus intéressant. Là on parle d'elle c'est parfait. Pour qu'elle accepte de rappeler les assassins lancé à la poursuite de Pierrot, il faut qu'on lui promette de parler d'elle etc. Elle accepte d'échanger notre prisonnière contre 2 tonneaux de vin féérique et des pièces d'argent de son royaume. Mais elle refuse de lever le siège elle veut des interactions avec le rois que ce soit des pourparlers une collaboration ou une guerre.

Le problème pour le baron c'est qu'il semblerait que la reine de l'Automne a des espions partout et qu'elle a intercepter le courrier du baron et les preuves sont accablantes.


Elle prétend ne pas avoir d'espions chez nous mais si elle en a au palais royal ça expliquerait peut être l'aura féérique qu'on vois là bas. Nous on a juste fait la route avec le roi et on est les seuls à avoir été assez fou pour rentrer dans les camps ennemis pour négocier. Après tout le roi est au courant qu'on a pas hésiter à aller négocier avec le royaume magique de Tullé, on avait une réputation à tenir.


Accessoirement le roi à offert une bible à la reine de l'automne et on a promis à cette dernière de parler des efforts royaux pour convertir les fées...
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar VincentM » 19 novembre 2014, 20:16

Voilà mes amis, j'espère que vous avez compris le résumé précédent.

Maintenant il est temps de rentrer ) l'alliance pour l'équipe des négociateurs.
Pour informations il semble que les fées disparaissent après être entrées dans les forêts locales.
Simon n'a accepté aucune compensation du roi et à même refuser de négocier ou même de s'attarder trop longtemps, une situation qui lui semble préférable pour aborder sereinement sa défense au tribunal. (et puis de toute façon il a cru comprendre qu'on voulait en récupérer 2 des filles d'Arcy, quand à la 3eme elle a quand même étudiée 3 ans, elle doit pas être bonne à rien).

De retour à l'alliance Simon a besoin de parler à son banquier Ariana ex Bonisagus. C'est par habitude, mais là on a quand même 2 élèves qui non seulement ne paieront plus mais en plus deviennent des personnes à charge comme nos propres filles.
Simon annonce à Ariana qu'il faudra annoncer la nouvelle aux filles d'Arcy et qu'il a besoin de voir Aurelia avant cela.
Il précise ensuite qu'il souhaitera parler à Martine une autre de nos élèves.

_____________________________________________________________
Pour information Martine est la fille du baron de La Motte Picquet. LA réputation de cette famille n'a pas grand chose à envier à celle de la famille d'Arcy.
Nous savons que Martine a déjà passé du temps avec les fées.
Elle est arrivée chez nous à 13 ans en 1220, donc là ce n'est plus une enfant, et elle doit rester 8 ans au total jusqu'en 1228.
Lors de sa conversation avec l'empereur à la barbe fleurie, Simon a cru comprendre que cette fille était promise à un roi féérique, l'un des fils de l'empereur à la barbe en fleur.
Comme Simon n'est pas pressé de voir l'armée féérique revenir (l'empereur sait parfaitement que la promise est chez nous, à croire qu'elle ne s'est jamais enfuie) il aimerait savoir si la date du mariage a été fixée, si oui si c'est avant ou après 1228.
Rappelons en plus qu'un assassin avait reçu un contrat sur cette jeune fille pour la tuer la veille de son arrivée chez nous.
_____________________________________________________________

Bref, pour aller voir les filles d'Arcy, et savoir comment leur annoncer la nouvelle, Simon a besoin des conseils avisés d'Aurelia ex Jerbiton, le personnage de Toma. Il laisse entendre qu'il a d'autres choses à lui annoncer.

Enfin Simon informe l'alliance que cette histoire risque de nous attirer de grave soucis au tribunal, il vous présentera bientôt la défense qu'il souhaite mettre en place. Et il insiste pour limiter tout contact avec l'extérieur, en particulier avec le roi et Marceline d'Arcy pour le moment.
Toma
Messages : 75
Enregistré le : 01 septembre 2014, 09:13
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar Toma » 19 novembre 2014, 23:06

Si j'ai un avis à faire valoir dans cette histoire, je pense que dans l'ensemble, c'est très positif.

Certes, les gains de renommée peuvent amener des ennemis, mais ils font aussi gagner des amis.

Je trouve un peu déplacé de considérer que les trois filles d'Arcy juste comme une charge financière. Au contraire, vu que Simon pourra maintenant en partie décider de leur avenir, ce sera bien plus simple pour nous. Si le Baron d'Arcy avait gardé ses droits, l'alliance aurait certainement du lui verser une somme rondelette pour pouvoir conserver ses élèves.

Et n'oubliez pas que cela implique également de décider qui elles épouseront. Ce qui peut apporter un avantage politique, voire financier.

Par ailleurs, je trouve assez injuste le fait de considérer qu'une femme n'ait pas accès au savoir. Nous avons la chance de pouvoir en instruire trois, et de les habituer à la présence des mages. Plus il y aura de dormeurs capables de nous tolérer, plus il sera simple d'interagir avec eux.
vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar vincentR » 20 novembre 2014, 19:16

Arianna suggère à Simon de bien réfléchir à se qu'il va dire à ces (ses) enfants. Elle pense qu'il importe d'abord de les rassurer quand à leur présent et leur futur. Il est évident que l'Alliance pourvoira à leurs besoins ce qui inclut une dote. Si elles souhaitent rencontrer leur mère, il faut s'engager à faire tous les efforts possibles en ce sens, en leur précisant que pour l'instant le risque est grand qu'il n'y ait pas d'accord du couvent où elle se trouve. La cadette est l'apprentie de Simon et il a déjà dû faire le nécessaire auprès d'elle concernant la séparation avec sa famille, il devrait se charger lui-même de lui annoncer la nouvelle. S'agissant d'Isabelle, Arianna et Kaerel se propose de s'en charger accompagner par Roland s'il le veut bien. Concernant l'ainé, Aurelia est probablement une bonne idée. Des trois soeurs, c'est la moins futée et la moins brillante en terme scolaire.

Arianna demande à une servante de s'enquérir de Josseran ou et Sybille pour que Simon voit avec eux la portée de ses informations liées à l'empereur.

Elle approuve la position d'Aurelia et se demande combien d'Isabelle finissent leur jour à carder de la laine au lieu d'embellir le monde...encore que carder de la laine soit également une noble tache.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Printemps 1224 - Le siège d'Arcy en Bouchonois

Messagepar VincentM » 21 novembre 2014, 00:33

Et bien ma foi, Aurelia je comptais beaucoup sur votre expertise.

Nulle doute que nous assurerons l'avenir de ses filles, mais la raison dépends de l'interlocuteur. C'est un ordre du roi effectivement. Un argument que je ne compte pas réutiliser avant de devoir justifier pourquoi je ramène à leurs parents les enfants abandonnés devant notre porte, même si notre milice devrait nous en prémunir. Je préfère effectivement penser que si la situation ne me convenait pas j'aurais déjà trouvé une voie de sortie.

Nous nous connaissons peu Aurelia, mais j'ai cru comprendre que vous étiez issue de la noblesse de Constantinople il me semble que vous avez subit des drames vous même, j'espérais que vous pourriez m'aider à trouver les mots. Ces filles se retrouvent dans une situation que vous devez connaitre, puisqu'elle n'est pas tellement différente il me semble de celle dans laquelle vous vous êtes placée pour approcher Marceline d'Arcy.
Je ne suis pas convaincu d'avoir compris vos motivations.
Nous sommes des égaux et je ne peux rien vous interdire, mais je vous déconseille de reprendre contacte avec Marceline avant le tribunal en tout cas, ce serait mal vu, car je crains de devoir mentionner nos interventions auprès de cette femme lors du tribunal.

J'ai cependant besoin d'en savoir plus sur vos projets. En effet j'ai fait savoir à Marceline que nous étions en contacte. Par délicatesse je n'ai pas grillé votre couverture ne sachant pas encore si elle pourrait m'être utile à l'avenir. Marceline vous fait dire qu'elle n'a plus besoin de femme de compagnie, mais qu'elle apprécierait de vous voir, une femme aussi charmante et bien éduquée, servir de mentor à ses filles. Vu que vous habitez déjà ici je n'ai pas eu besoin de beaucoup négocier, enfin bref votre alter égaux sera la bienvenue au Pré-Lailly si vous acceptez cette mission. Comme nous ne cacherons pas longtemps à ses filles que vous êtes une mage, leur mère l'apprendra tôt ou tard. Cela vous dérange t'il ? Quelle posture comptez vous adopter ?

Retourner vers « Ars Magica 5 - L'alliance du Pré-Lailli »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité