Fin 1225

Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 22 juillet 2015, 22:13

Il ne s'agit pas de Rotgier qui ne colle pas avec le signalement sauf pour la partie "conjecture" "détiendrait Isabelle d'Angoulême".


Ouais enfin si un chevalier non identifié est retrouvé en compagnie d'Isabelle les autres détails de son apparence risquent de ne pas peser bien lourds.
Benjamin
Messages : 29
Enregistré le : 17 septembre 2014, 17:09
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar Benjamin » 22 juillet 2015, 22:48

Et maintenant le bouzin politico judiciaire et les réactions aux dernières nouvelles.
Dès son retour à Pré-Lailly, la première action de Richard est de s'enfermer dans son sanctum pour rédiger lettres sur lettres afin d'alerter les autorités compétentes sur la situation des sacrifices humain. En premier lieux la maison Tremere (les confrères de Montverte, l'Exarch local, son Pater, et même un exemplaire direction Coeris au cas ou...), suivit des Quaesitors (avec un exemplaire adressé personnellement à celle que les PJ ont croisé sur le chemin de l'alliance du mont doré)
Il y rappel le peu qu'il a appris des affaires de Limnae Faeria et révèle TOUT ce qui concerne les sacrifices, dont le fait que plusieurs groupes de sectateurs concurrent semble se faire la course, à l'exception notable la liste de victimes potentielle, qu'il admet posséder mais refuse de divulguer par souci de sécurité.
Dans le courrier de l'Exarch, et seulement pour lui, figure les noms des membres de l'Ordre d'Hermes étant sur la liste. Richard lui implore de les faire prévenir afin qu'ils ait le temps de garer leurs fesses. Il justifie cette manœuvre par le fait qu'un courrier direct de sa part les exposerai trop. Il demande de plus à l'Exarch de faire suivre ce courrier d'un autre avant le prochain tribunal afin de témoigné de ce tour de passe-passe postal au quaesitors afin qu'on ne l'accuse pas de "mise en danger de sodales" par rétention d'information.

vincentR a écrit :a - Fin 1225 début 1226 le roi de France soumet l'Aquitaine et suite à la mort du comte de Lusignan et à la disparition et mort probable de sa femme, annexe le comté à la couronne de France.
Henri III met la tête du chevalier à la croix à prix, le roi de France double la récompense. L'homme est suivant toutes les preuves rassemblées à l'origine de la disparition de Isabelle d'Angoulème et de la trahison de Lusignan.
Certains lui prête des pouvoirs diaboliques. Il a été vu pour la dernière fois mis à terre par Dame Erable féale de la reine de l'Automne venue au secours du roi de France. Son corps n'a pas été retrouvé après la bataille.
Le sinistre individu est de taille moyenne, a une apparence légèrement oriental. Il s'est présenté à certains comme un envoyé du Prêtre Jean. Il disposait de fortes sommes d'argent et ses hommes de mains étaient trapus et fort velus.
Ces derniers n'ont pas survécu à l'attentat contre le roi.
Il est recherché vif car tous veulent savoir se qu'il est advenu de Isabelle. Henri III espère qu'elle pourra se disculper et que le roi de France sera forcé de restituer les terres saisi (ou au moins cela servira de base à un casus belli avec la France).

Lorsqu'il apprend ça, Richard se sent un peu coupable de ne pas avoir insisté plus avant lorsqu'il a proposé a Madame de la raccompagner chez elle...
Il enverra une missive à Rotgier afin de lui demander ce qu'il sait de ce "chevalier à la croix", et conclu d'un "Remet toi vite et ne fait rien d'inconsidéré. La compétition serait bien fade en ton absence".

b - Les membres de l'Alliance du Près Lailly sont invités à produire leur témoignage lors du tribunal quand aux actions des mages Limnae Faeria.
L'ensemble des mages du Tribunal sont prévenu par Proctor que Harry et Stephan ex Merenita sont recherchés (bien qu'il y ait des présomptions de décès pour Harry) pour brèches sévères du code.
Bien sûr s'ils se rendent sans opposer de résistance, ils bénéficieront de tous leurs droits devant le tribunal.
Toutefois, au début de l'Hivers 1225, il est communiqué aux mages du Tribunal que Gerlaug et les autres mages de Montverte ont déclaré une guerre de mage contre Harry et Stephan.

Le témoignage de Richard est au moins déjà au mains de Quaesitors via courrier.

c - L'alliance de Atsingani sollicite l'assistance financière de Montverte après ses pertes de l'été 1225. Dans l'attente de ce secours, elle campe dans le près devant l'alliance de Près Lailly.
Les blessures de Jacques ne peuvent être soignés magiquement par Vivianna que si elle dispose d'assez de vis cre ou corpus ce qui n'est pas le cas.
Eudoxia fillia Vivianna n'a plus ses règles...
Sauf actions contraires, Atsingani quitte le champ au début de l'hivers.

En tant que responsable de la sécurité de Pré-Lailly, Richard ira leur rendre visite au moins une fois pendant leur séjour, afin de s'assurer qu'aucun troubles n'éclate du fait de la présence de ce qu'il reste des barbançons aussi prêt de l'alliance. Il restera distant avec les grogs, mais restera civil avec les mages et leur demandera s'il ont des besoins matériels pressant en dehors du vis (qu'il ne peux pas leur promettre).
Ce qu'il ne leur dit pas, c'est qu'il a une centaine de livres qui lui brulent les poches depuis la vente d'une certaine reliques irlandaise à l'archevêché...

d - dans sa quête de Stephan ex Merenita, Geirlaug ex-flambeau a affronté une maga étrange prétendant s'appeler la reine Skuld. Elle occupait un regio en bord de Seine et y exploitait des sources illégalement détenues.
La renégate est en fuite et les sources seront mises en jeu lors du prochain tournois.
Il s'agit porbablement d'une mage hermétique et il est donc demandé par Proctor de ne pas la tuer mais de la convaincre de se présenter au prochain tribunal où elle pourrait faire face aux accusations de Geirlaug.
e - le roi des mendiant a disparu de Paris et ses "vassaux" se livrent à une guerre de succession. Mattheus signale qu'il n'a pas d'informations sur le devenir de l'homme. Est-il passé en crépuscule ?

Intriguant mais sans rapport apparent avec les affaires en cours. Next!

f - Kostas de Philadelphie a prêté hommage au roi de France et reçu de lui un manoir (Clery St André) avec une tour de pierre.

Voila qui augure un bel avenir pour Aurélia.

g - les mages de la tour sombre et de Requies Aeterna se livrent à une lutte féroce contre des hordes de morts-vivants apparues récemment dans l'est de la France.
A la fin 1225, Henri le Donatores et Vlad de la tour sombre annoncent que les opérations sont terminées. Un artefact antique a été découvert et détruit. Il semble qu'il ait été la source du problème.
On déplore la mort de Eulogius un des plus vieux Donatores ainsi que de Helios ex Tytalus et de Gulo ex Bjornaer. Il est à signaler que ces deux derniers mages ont été retrouvés mort lors de la lutte mais qu'il n'est pas assuré que ce soit l'oeuvre de morts-vivants. L'apprentie récement déclarée de Helios est portée manquante...

Ce conflit sera certainement l'info qui retiendra le plus l'attention de Richard en dehors des affaires qui l'occupe. La perte d'un vétéran comme Eulogius est chose regrettable. Il ira allumer un cierge à la mémoire des victimes du conflit.
De plus, il ne peux s'empêcher de penser a cette apprentie Tytalus qu'il a affronté lors du tournois de certamen de Castra Solis, et de son empressement de quitter sa maison et son maître par tout les moyens possibles...
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 23 juillet 2015, 00:20

Non ce n'est pas l'apprentie tytalus que Richard à affronté au tournoi de Castra Solis, s'en est une autre un peu plus jeune avec 10 ans de moins d'apprentissage dans les pattes.

Elle a été rencontrée lors de la chasse au dragon. Richard a croisé Helios (son maître) mais ne l'a pas vu.
Toma
Messages : 75
Enregistré le : 01 septembre 2014, 09:13
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar Toma » 23 juillet 2015, 09:08

Benjamin a écrit :
f - Kostas de Philadelphie a prêté hommage au roi de France et reçu de lui un manoir (Clery St André) avec une tour de pierre.

Voila qui augure un bel avenir pour Aurélia.

En fait, cet avenir est pour Irène.
Irène est la princesse impériale, et Aurélia est la Maga. Nul doute que ceux qui connaissent les deux feront le rapprochement tôt ou tard, mais cela permet de bien différencier les deux aspects de sa vie.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 01 août 2015, 17:51

De retour au Pré-Lailli, Simon va essayer de passer pour un leader serein.

Bref il ne va pas s'affoler comme la dernière fois, cette fois on ne l'a pas attaqué au portefeuille, quoi qu'il ait des idée pour dépenser des tas de deniers qu'il n'a pas.
Son objectif, superviser que tout se passe bien, ganger la salle de bain se relaxer, lire son courrier, et savoir s'il y a un toque rouge dans les murs pour envoyer des lettres. (tout comme Richard lui aussi en a à rédiger, mais celles a destination des mage de l'Ordre n'arrive pas plus vite si le messager est absent).

Sans nul doute un mage moins expérimenter que lui voudra réunir un conseil, et Ariana (avec 1 'n' comme Ariane) sera vite informée.

Simon passe en revue les actions à faire pour se montrer courtois avec les membres du convoi qui n'appartiennent pas encore à l'alliance.
Il faut :
* Accueillir la fermière et la sage-femme (j'ai noté aucun nom pendant le scénario tout le monde le faisait mais il n'y a pas eu de résumé. Il faudra donc prévenir l'intendant.
* Accueillir plus officiellement Mickael de Tremere et Selinae de Merinita, mais pas sûr que nous ayons de la place pour des laboratoires en dehors des chambres d'ami.
* Récupérer les cadeau de Circé, (il me semble qu'Aurelia a tout noté entre ceux qui sont pour l'alliance et ceux pour elle) et les faire déposer dans la bibliothèque.
* Surveiller les élèves, garde et individus qui en savent trop sur les Diedne et leurs projets de sacrifice.
Présenter nos hommages et venir en aide d'Astingani passera après.

Bref sur les dernières heures du voyage Simon vérifie que Richard Aurelia et Josserand ne soit pas inactif.

Aude son apprentie est supposée retourner vivre dans l'école (elle y vivait avant le départ car il fallait libérer les chambres pour les hôtes de marque). Simon la chargera de surveiller Martine et Oannez et de vérifier qu'aucune rumeur contenant le mot "Diedne" ne se propage. Ce mot a été prononcé, mais les témoins n'ont sans doute pas pu faire le lien avec l'Ordre d'Hermès.Il lui indique qu'il est impératif également que personne ne sache que ce sont toutes les femmes issues d'une lignée qui sont ciblée par un rituel, mais plutôt quelques unes sur la base de critères inconnue. Là les témoins son bien placé pour savoir que ce n'est pas le cas, la désinformation sera durs s'ils parlent, mais Simon lui fait confiance. La rumeur pourraient mettre en dangers de nombreuses génération.
Simon expliquera à Aude qu'à sa connaissance aucune magie hermétique ou non ne permets de réaliser les rituels qui ont été évoqués. Il doute donc fortement de la version que nous avons découvert. Il lui explique enfin que le mot "Diedne' est tabou car il fait sur réagir les mages Tremere. La rumeur sur une lignée de personne à sacrifier est dangereuse, car elle risque d'arriver aux oreilles de gens qui y croient, comme les Tremere. Il explique que Richard a menacé de le tuer car à cause du tabou il ne fait confiance à personne et est incapable de relativiser sa découverte, il accorde trop d'importance a cette rumeur et à peur que Simon en accorde également.

Tant qu'Astingani est ici Simon déconseille à son apprentie de sortir de l'aegis sans lui. Il lui indique que si la rumeur se répand, elle peut en désespoir de cause utiliser son autorité pour demander au corps enseignant ou au grogs d'écarter le responsable sous un faux prétexte le temps qu'il revienne intervenir.

Pour Simon la présence d'Isabelle d'Angoulème n'était pas un secret.... vu qu'il ne découvre qu'en fin d'année qu'elle est recherchée et que sa disparition a déclenché des problèmes.

Avant de la quitter Simon demande à Aude de demander au corps professoral de lui rédiger un rapport sur les enfants du marquis de Ranreuil. Car il en aura besoin rapidement pour écrire à ce dernier.
vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar vincentR » 02 août 2015, 08:09

Aude assure Simon que Oanez et Martine sauront se montrer discrètes et que d'après ses sources les grogs présents sont loyaux à Richard. Ce qui implique qu'ils suivront les ordres qu'il pourra leur donner dans un sens ou dans un autre.
Elle aimerait en savoir plus sur ces Diedne mystérieux parce qu'il faut connaitre ses ennemis pour pouvoir s'en garder et qu'Aude ne pense pas que des gens prêt à inventer des paramètres magique éxotiques pour manipuler ou tuer des gens puissent être ses amis.

---------------

A la demande de Richard, Ariana a déplacé son cours de théorie de la magie en hivers.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 02 août 2015, 15:36

Elle est déjà censée avoir eu un cours sur l'Ordre d'Hermes ou les Diedne ont été évoqués à défaut d'être nommés.
Enfin bon tenir les autres à l'oeil même si ce n'est pas dur c'est pour la responsabiliser et s'habituer à collecter des infos.

Au fait qui a découvert la malédiction féérique de Padrig de Ranreuil ? (le frère ainé d'Oanez) ? Entre le RP et le HRP qu'en savions nous réellement ?
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 17 août 2015, 14:09

Simon va essayer de ne pas écrire ses lettres sous le coup de l'émotion, et attendra quelques avis, mais au final ça ressemblera à ce qui se trouve ci dessous.
La je me demande si la désignation de notre école est bien le collège royal du Pré-Lailly... ou pas. Depuis nos derniers accords de 1223 je pense que le terme royal peut cependant être ajouté.

Automne 1225 écrit en été 1225

Destinataire : Le conseil de l'alliance d'Oléron
Et en particulier pour Caprican de Merinita et Amélie de Merinita

Chers Sodales,

Par la présente j'espère prévenir des tentions qui pourraient survenir entre l'alliance du Pré-Lailly et l'alliance d'Oléron.

Au cas où vous souteniez encore votre alliance vassale de Limnae Faeria, sachez que nous sommes en froid avec eux, et que je vous conseille d'intervenir auprès d'eux rapidement si vous voulez sauvez ce qui peut encore l'être. Tous les mages de cette alliance ne semblent pas impliqués directement, mais Stephan de Merinita et Harry de Merinita semblent être allés trop loin.
En plus du Pré-Lailly et des quaesitors, ils se sont mis à dos Astingani, Montverte et la maison Tremere. J'ai peur que Stephan et Harry ne parviennent pas jusqu'au tribunal.

S'ils survivent jusque là je conseillerais à leur parens de se préparer à devoir les marcher, et en tant qu'alliance suzeraine vous aurez sûrement à intervenir.

De mon coté je suis ouvert à toute négociation, il n'est peut être pas trop tard. Mais ma témérité en tant que diplomate a des limites, je ne m'approcherai pas de leur alliance et n'y enverrai aucun représentant ou messager, je trouve plus sage de passer par vous.
Si vous souhaitez que nous préparions ensemble le tribunal en aplanissant ce genre de difficultés sachez que je suis disposé à venir à votre rencontre au cours de l'année prochaine.

Je n'ai pas le détails de ce qui est reproché à vos vassaux, ils m'ont cependant mis dans une situation bien fâcheuse. Les Tremere ne semblent pas partager m'ont optimisme, mais je suis surtout convaincu que Stephan et Harry sont fermement attachés à l'idée de déclarer la guerre, en autres, à ce qui reste de la lignée d'Eléanor d'Aquitaine.
Un tel projet est inacceptable pour le moment, et malgré la position de ma maison vis-à-vis des mondains, les suggestions que nous pourrons proposer au Grand Tribunal ne suffiront pas à légitimer un tel comportement.
Respectueuses salutations,

Simon de Jerbiton


===============================================================

Eté 1225

Destinataire : Le marquis de Ranreuil

Monsieur le marquis,

Je vous écris pour vous informer que vos enfants vont bien.
Leur scolarité se déroule correctement, ils sont intelligents et nous faisons le maximum pour qu'ils se plaisent ici.

Cependant je comprends vos inquiétudes, vous auriez sans doute été comblé, pussent leurs aptitudes et leurs tempéraments être inversés.
N'ayant point reçu de consigne nous évitons de trop brider votre fille Oanez, afin de facilité son séjour chez nous.
Mais votre fils Padrig semble irrémédiablement contemplatif. Ce ne semble pas être dû à une affection ou à une malédiction.
Il nous semble que seul un formidable élan puisse améliorer son dynamisme... art, amour, formidable aventure, objectif à atteindre, intervention divine, nous ne voyons pas ce qui pourrait convenir ni comment l'obtenir, mais il y a peu de chance qu'il trouve cet élan enfermé dans notre école.

Je vous demande donc l'autorisation d'emmener vos enfants en sortie, malgré les risques qui pourraient en résulter. Oanez pour son goût de l'aventure, et Padrig pour qu'il le lui susciter.

Dans votre lettre vous sembliez indiquer que le phénomène venait de la disparition de leur mère, si cette piste doit être creusée il nous faudrait en apprendre d'avantage sur ce tragique événement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le marquis, l'expression de nos vœux les plus sincères.

Simon de Paris, codirecteur du collège royal du Pré-Lailly


Dans les jours qui Suivront Simon ira vérifier si Astingani est bien installé... il n'est pas trop pour sacrifier nos derniers pions pour soigner Jacques de Flambeau. Le cercle de guérison de Vivianna est sans doute suffisant, et avec nos soigneurs c'est gagné d'avance. Au moins, enfermé dans ce cercle de guérison il ne sera pas une menace, et vu qu'il a faillit nous attaquer, le voir perdre 4 mois à récupérer ne m'apitoie nullement.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 06 septembre 2015, 17:07

Simon a beaucoup de choses à faire ne serait-ce que pour finir l'été 2015, sans même envisager d'attaquer ses activités de l'automne.

Et quand je dis qu'il a des choses à faire beaucoup nécessite du cash !!! Simon a conscience depuis le temps que ces projets à très court terme peuvent représenter plusieurs années de financement de l'alliance tout entière... donc en priorité il demande un entretien avec son banquier (Ariana de Bonisagus pour ne pas la citer). Considérer donc qu'avant d'aborder les points ci-dessous avec les intéressés ou avec un conseil pour réclamer des fonds Ariana est au courant des projets de Simon.

* Simon souhaite aller voir Vivianna ex Miscellanea d'Astingani pour gagner ses bonnes grâce.
Il ne peut pas nier qu'il désapprouve la politique de raid menée par Atingani et Montverte,. L'alliance du Pré-Laily est un nouveau test pour déterminer si les mages peuvent vivre en se rapprochant davantage des mondains. Ce projet ne fait pas l'unanimité du tribunal mais il a été approuvé à la majorité. Toute attaque sur le Pré-Lailly nuit donc au tribunal et à ce grand projet. Il est cependant conscient que les raids dans le tribunal étaient là avant le Pré-Lailly, et s'il veut réduire le phénomène il ne peut pas s'en affranchir. Donc s'il insiste pour avoir la clémence des raideurs, il ne se montre pas moins disposer à leur venir en aide quand ils vont mal et à leur verser une protection quand lui-même va bien. Pour impressionner Astingani il est donc prêt à leur fournir autant d'argent que l'alliance pourra en débloquer pour cette dépense.
Simon insiste pour sur le fait que les 2 philosophies peuvent cohabiter en coopérant et non pas l'une contre l'autre. Il prend l'exemple de l'incident de Fudarus où Astingani s'est distingué en intervenant rapidement, en soignant les blessés et en préparant le raid de l'alliance qui n'a pas eu lieu. Il assure Vivianna que contre son appui au tribunal et si elle ne se montre pas insensible à son argumentation, il fera en sorte que l'intervention d'Asingani soit reconnu et rémunère à sa juste valeur....
Par la suite il remarquera qu'au lieu d'un assaut insensé contre la couronne Astingani aurait très facilement pu se faire rémunéré pour aller aider Atramentus Renatum et Requies Aeterna... Le pré-Lailly se feraient certainement une joie de les aider s'ils pouvaient intervenir dans les temps, mais à cause de la politique de raid, se dégarnir de leurs meilleurs mages est très risqué, Simon déplore donc cette politique de conflit qui nuit à la coopération contre les menaces externes à l'Ordre.

« Eudoxia fillia Vivianna n'a plus ses règles. »


Ça je ne pense pas que Simon puisse s'en rendre compte, mais apparemment ce n'est pas parce qu'elle a trouvé assez de vis pour se faire une potion de longévité.

__________________________________________________________________

« f - Kostas de Philadelphie a prêté hommage au roi de France et reçu de lui un manoir (Clery St André) avec une tour de pierre. »


C'est bien sur les terres du roi de France juste à l'est de notre position, à l'ouest c'est les terre du baron de Beaugencies dont j'ai oublié le nom alors que Vincent me l'a rappelé Samedi dernier...
Au passage merci de nous faire découvrir l'histoire de Philadelphie....

Parmi les autres dépenses, Simon envisagerait bien de faire un cadeau de mariage à Irene alias Aurelia et à son mari.... Il cherche donc une solution mais vu qu'il tape dans les ressources de l'alliance ce serait sans doute un cadeau collectif.... Il en reparlera.au autre mages en dehors des conseils ou Aurelia est présente.

__________________________________________________________________

Simon doit passer à Orléans pour voir l'évêque.
(Avant il y récupérera les robes neuves qu'il avait commandé, et en étudiera minutieusement la qualité , il va avoir besoin d'être présentable AVANT le triunal).
Il doit contacter l'évêque au sujet de la romance d'Ameline Darcy, la reine étant au courant il doit prendre les devant pour se renseigner sur la famille du jeune homme et savoir si l'évêque acceptera cette union et s'il peut l'aider à convaincre le père (pour savoir si Simon aura à se taper d'autres approche diplomatique pour discuter des dotes, un sujet qu'il maîtrise mal).

HRP : Il semblerait qu'à l'époque la famille de la mariée devait assurer une dote pour que le marier atteigne directement le statut social inférieur au père de la mariée. Mais là qui est officiellement le père de la mariée et quel est son statut social... c'est difficile à quantifier... ne voulant pas briser leur amour, Simon s'efforcera de découvrir ce qui plairait à la famille du marié. Et il envisage au moins que le marier qui est écuyer atteigne rapidement le statut de chevalier avec une parcelle de terre quelques part.

* Simon se renseignera discrètement sur la possibilité pour Marceline Darcy d'être présente au mariage quand il aura lieu. Et par la même occasion sur l'endroit ou elle se trouvve en ce moment.
Il n'hésitera d'ailleurs pas à l'espionner pour voir si elle va bien. Il a a d'ailleurs d'autres gens qu'il espionnera.

__________________________________________________________________


Il paraît qu'il y a de nouvelles activités qui se  développent à Orléans, et que l'évêque est dans le coup.
Simon va profiter de ses passages pour s'y intéresser. On a plusieurs contacts à Orléans qui pourront lui en dire plus. Et Simon propose d'en financer un pour qu'il investisse dans l'affaire. Il rappelle qu'il n'était pas chaud pour investir dans des entreprises mondaines gérée en Flandre et que l'alliance l'a quand même fait. Il ne voit pas du tout pourquoi on ne débloquerait donc pas de fond pour investir dans des entreprises à Orléans où nous contacts peuvent suivre l'affaire de prêt.

En parlant de contact Simon est toujours préoccupé par des problèmes matrimoniaux alors il gardera une oreille attentive aux diverses opportunités.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Fin 1225

Messagepar VincentM » 06 septembre 2015, 17:10

Les clandestins.

Simon va convoquer dans son laboratoire Alexius, les grogs Bran et Gwenaelle, ainsi que Martine et Oanez.
Il veut savoir d'où venaient les armes utilisées par Martine et Oanez. Sous entendu que ce soit les armes qu'il leur ont été confiées pour l’entraînement, sans doute des armes de mauvaise qualité, peu entretenue (les meilleure étant aux mains de nos hommes) et il a peur également que ces armes aient été volées pour l'occasion. Car elles appartiennent à l'alliance, ce qui est peu respectueux.
Simon pointera que la sécurité de ses élèves lui importe d'avantage que celle de ses hommes qui font leur travail. Simon veut donc s'assurer si cela se reproduisait que les élève s'équipent des meilleures armes. Il a d'ailleurs l'impression que des armes ordinaires sont indignes de certains talents.
Et pire elles sont allées au combat en première ligne avec des armures certainement ridicules... (très peu de gens ont des bonnes armures)
Simon veut s'assurer qu'elles aient un équipement adapté individualisé.

Ensuite il soulignera la folie qu'il y a à s 'attaquer à des créatures surnaturelles sans concertation.
Quelles preuves avaient-elles que leurs épées pourraient vaincre des élémentaires de terre à 4 combattant contre 2 élémentaires ne plus (je cois).
Il demande à Alexius à ce que la partie « minimisation des risques » soit renforcée lors des apprentissages... et donc on n'attaque pas à 4 quand on est 10 sans concertation avec le 6 autres.

Il tient quand même à les féliciter, c'est ce qu'il fallait faire. Richard s'est rendu compte que sa magie serait inappropriée et qu'il fallait y aller au corps à corps . Mais il demande à tous de comprendre que pour un maître il est parfois difficile de demander à ses soldats de prendre de tels risques, même s'ils sont consentants. (Simon reconnaît ne pas avoir lui-même les aptitude de Martine et surtout ne pas aller lui même en première ligne, alors il faut être compatissant avec Richard.) Nous attendons de nos soldats qu'ils fassent leur travail, mais nous ne voulons pas leur faire courir trop de risques non plus, nous ne nous attendons donc pas à les voir jouer les héros. Les soldats peuvent conseiller leur chef mais ils ne doivent pas le court-circuiter ainsi.Surtout quand c'est leur sécurité qui fait hésiter le chef (dit il avec un regard insistant sur Bran et Gwenaelle).

À ce point Simon va louer les compétences de leadership de Martine. Mais lui spécifier qu'elle doit être prudente quand elle les utilise. Il n'aurait pas apprécié lui-même d'être humilié devant la reine comme elle l'a fait pour Richard, alors qu'il n'y avait aucune nécessité, même si Richard a fait le premier pas. Ce genre de comportement pourra l'avantager mais il faut savoir reconnaître les moments où il n'apporte rien.

A ce stade Simon voudra soumettre à Martine des défis plus compliqués pour tester ses compétences de meneuse. Si elle part en vadrouille avec Oanez il l'a met au défi de parvenir à convaincre Padrig de les suivre.

HRP : Ce dernier point intéresse particulièrement Simon à titre scientifique (et pas seulement), même s'il fera pas plaisir à Oanez. Donc en réalité Simon s'organise un débat avec Martine et Oanez ou il met toutes les chances de son coté, notamment en choisissant le moment le terrain et les témoins. Bien conscient qu'il risque juste de se faire basher la tête sans parvenir à ses fins... au moins il profite de l'occasion pour féliciter les grogs, pour offrir de l'équipement aux filles, et pour leur prouver à quel point il tient à ses élèves et à ses serviteurs...
Les autres remarques sont là pour déstabiliser Martine et la faire culpabiliser en lui faisant comprendre qu'elle a vraiment pris trop de risque, pour elles et pour les grogs (qui en tant que subordonnés sont également des otages de Simon dans l'affaire, si ça se passe trop mal pour Simon il pourrait ne pas être trop clément etc...) il espère ainsi avoir une chance de l'affaiblir dans ce débat.

Retourner vers « Ars Magica 5 - L'alliance du Pré-Lailli »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité