L'Ordre d'Hermès par Simon de Jerbiton

Avatar du membre
VincentM
Messages : 266
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

L'Ordre d'Hermès par Simon de Jerbiton

Messagepar VincentM » 10 octobre 2014, 17:07

Bonjour à tous,

Je pense que pour commencer ce cours il est utile de commencer par quelques présentations.

Je suis connu sous le nom "Simon de Paris", je suis l’un des directeurs de cet établissement. J’enseigne rarement, car bien que non dépourvu d’instruction, nous avons ici des professeurs et pédagogues beaucoup plus qualifiés.
Cependant ces cours porteront sur une organisation appelée l’Ordre d’Hermès, et même si mes connaissances n’en sont que superficielles, un membre de cette organisation me semble mieux placé pour vous en parler.

Commencez par une observation objective. Il est excessivement rare que je m’habille différemment. J’ai donc rencontré la quasi-totalité de vos parents, vêtu de la sorte.
Bien que mes goûts personnels ne soient pas des plus ordinaires, je ne suis pas vêtu d’une robe de tissu bleue agrémenté d’une canne par pur plaisir. Ceux qui vous ont envoyé ici le savent ou s’en doute, je l’affiche clairement :
Je suis une mage.

La magie existe.
L’Ordre d’Hermès est la plus grande organisation de mages ayant jamais existé. Et probablement la 2eme plus puissante organisation après l’église catholique.

L’Ordre d’Hermès a longtemps existé coupé du monde, mais cette situation est de plus en plus difficile à maintenir. Des partenariats doivent être mis en place pour permettre à tous de vivre ensemble. Une relation symbiotique, c’est-à-dire réciproquement profitable, serait trop fragile dans l’ignorance.

Beaucoup de membres de l’Ordre d’Hermès penseraient que je vous en ai déjà trop dit. Cependant de nombreuses rumeurs circulent déjà, et vous, futures élites de ce royaume serai peut-être amenés à interagir avec l’Ordre d’Hermès. Y être préparés vous permettra peut-être d’éviter de regrettables erreurs diplomatiques.

Cet établissement, cette école, appartient à l’Ordre d’Hermès et a été créée pour nous permettre de vivre et pour nous permettre de nous rendre utiles. Les membres de l’Ordre présents ici, pensent que des liens doivent exister entre le royaume et l’Ordre d’Hermès. C’est un parfait exemple de coopération.

Naturellement ici nous éveillons votre esprit critique. Ces informations vous viennent d’un membre de l’Ordre, cependant c’est la meilleure source d’information sur le sujet à laquelle vous pouvez espérer avoir accès. Ceux qui propagent les rumeurs, en général, ne savent rien.

Nous sommes dans une école, la connaissance vient par les faits. Afin de prouver mes dires je vais donc lancer un sort, on me réclame souvent ce genre de démonstration.
Pour lancer un sort je dois être capable de voir ou d’entendre ma cible. Ce sera le tableau donc si vous maintenez le silence pendant que j’ai le dos tourné il ne vous arrivera rien.

** Simon se tourne vers le tableau attrape sa canne dans la main droite un morceau de craie dans la main gauche et trace un grand cercle sur le tableau et incantant en latin.
Les mots "Ordre d’Hermès, par Simon de Jerbiton" apparaissent à l’intérieur du contour, ils semblent avoir été peints avec de la peinture bleue. **


Voilà.

Comme vous le voyez il y a de nombreuses contraintes.
Pour écrire au tableau, il faut regarder le tableau savoir écrire, incanter et si l’on ne veut pas que l’image disparaisse très vite, il faut quand même se servir d’une craie.
Je viens malgré tout de créer une image qui existera aussi longtemps que le cercle. Elle n’est pas parfaite, et pire que tout si j’étais incompétent, sans avoir reçu un excellent entraînement, j’aurais pris le risque de détruire le tableau. La magie n’est pas sans danger, elle ne s’utilise pas à la légère.

Dans l’Ordre d’Hermès on m’appelle Simon de Jerbiton. Enchanté.

J’utilise peu ce nom en dehors de l’Ordre, seulement voilà ce que vous devrez savoir en quittant cette classe.

Si quelqu’un se présente comme étant "de Jerbiton", il y a :
* 99% de chance que ce soit un mage appartenant à l’Ordre d’Hermès
* 80% de chance que ce soit un noble un lettré ou un artiste.
* 60% de chance qu’il ait des contacts réguliers avec les nobles, les lettrés et les artistes.
* 51% de chance qu’il se soit spécialisé dans les illusions

Une seule hypothèse ne me correspond pas, bien que je n’en fasse jamais mention aussi ouvertement, à ma connaissance je ne suis pas noble et ne l’ai jamais été.
Je suis né à Paris.
Sans l’ordre d’Hermès, mon destin était de participer au commerce de mon père. Si mes talents magiques ne s’étaient pas manifesté, j’aurais pu prospérer, et sans doute m’allier à une autre famille pour fonder une guilde. Dans le cas contraire on se serait méfié de moi et j’en aurais vite été réduit à vivre au jour le jour, pour mourir entre 20 et 30 ans.
J’ai beaucoup de chance que l’Ordre d’Hermès existe, mais même sans l’Ordre pour un individu doté de pouvoirs magiques des destins aussi favorables sont rares. Ce sera l’objet de la prochaine leçon : Les mages avant l’Ordre d’Hermès.

Je suis effectivement illusionniste, vous avez un exemple d’illusion sous les yeux.
L’art d’un illusionniste est de tromper les sens. Toutes les magies ont des contraintes comme je viens de vous le montrer. Bien que dans le monde de la magie, il y ait presque toujours des exceptions.
Cependant les illusionnistes sont les plus à même de masquer ces contraintes. Il est très difficile de réaliser une image parfaite qui semble réelle face à une inspection approfondie mais un illusionniste peut masquer ces gestes et ces sons et ici même le cercle qui sert à la magie.
Les illusionnistes sont des menteurs, les illusions servent aux diplomates, les diplomates ordinaires n’étant pas particulièrement objectifs.
Les illusions ne peuvent blesser personne, mais utiliser intelligemment elles peuvent accomplir beaucoup de choses.
Sont-elles fondamentalement des atteintes au 9eme commandement ?
Non, les illusions ne portant pas forcément atteinte à notre prochain.

À titre individuel, je suis un artiste-peintre. Les icônes ne doivent pas être réservées à l’église, et bien qu’artistiques elles manquent de réalisme. La magie est un art en elle-même, mais elle ne produit pas d’œuvre artistique.
Cependant les créations obtenues magiquement peuvent être très réalistes. Trop de couleurs naturelles n’existent pas sur la palette de l’artiste. Je vois l’illusion comme un moyen rapide d’améliorer l’art, de le pousser en avant, de donner une utilité aux œuvres. Un contour tracé à la peinture est plus durable qu’à la craie et à l’intérieur de ce contour je peux produire n’importe quelle image.
Rien ne remplace l’art du point de vue artistique, mais je cherche magiquement un moyen de le transcender.

Pardonnez-moi je m’égare. C’est en tout cas un sujet qui mérite que j’y consacre ma vie quand personne n’a besoin d’un médiateur pour empêcher une catastrophe dans laquelle la magie serait impliquée.

Ce sera tout pour les présentations à moins que vous n’ayez des questions ?

Prochaine leçon, les mages avant l’Ordre d’Hermès.

Un volontaire pour effacer le tableau ?
Avatar du membre
VincentM
Messages : 266
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: L'Ordre d'Hermès par Simon de Jerbiton

Messagepar VincentM » 10 octobre 2014, 21:59

Les mages avant l’Ordre d’Hermès

Pourquoi, poursuivre cette leçon sur l’Ordre d’Hermès en étudiant les mages ayant vécu avant lui ?
Il est important que vous compreniez que la création de l’Ordre d’Hermès fut une révolution. Je mettrai l’accent là-dessus au cours des leçon suivantes.
De nombreuses organisations de mages ont existé ou existent encore. J’aurais du mal à en citer plus que celles que j’évoquerai tant elles sont insignifiantes en comparaison.

La magie existe et devant l’absence d’autres explication je pense que Dieu l’a créée. Je ne pense pas qu’elle existe en plus du reste, elle existe à l’intérieur du reste.
Et pour une raison totalement inconnue sur terre parfois elle se focalise au même endroit que ce soit un objet une plante un animal ou un être humain.

Ainsi il y a chaque année des êtres humains qui naissent avec des pouvoirs surnaturels. Ce n’est pas si rare, il y en a probablement dans la quasi-totalité des villages, certains vivent avec s’en même s’en rendre. Un petit nombre de ceux qui naissent avec des pouvoirs surnaturels, naissent avec le Don. C’est ainsi qu’on appelle la capacité innée de devenir un mage. Sans lui c’est impossible.
On ignore pourquoi c’est ainsi, mais les êtres avec de tels pouvoirs ont sans doute toujours existé parmi les hommes.

La plupart des pouvoirs surnaturels sont directement utilisables et s’affinent avec le temps et la pratique. Mais le don permet de manipuler librement la magie présente dans le monde, il y a tellement de possibilités qu’il est très difficile d’apprendre à s’en servir.
De prime abord le Don ressemble à une malédiction. Les êtres qui en sont atteint inspirent presque tous la méfiance ou le dégoût. Par la fenêtre vous avez dû apercevoir des êtres de ce genre admis dans le bâtiment central, je vous avais bien dit que j’avais de la chance. La plupart des êtres ayant le don font fuir les animaux et les hommes, et sans guides, leur magie ne peut que leur apporter plus de disgrâce sociale et physique, ils se mettent en danger en manipulant la magie et ont peu de chance de survivre assez longtemps pour la maîtriser.

C’est un peu comme si à la naissance ils étaient nés attachés à un gros boulet de métal invisible impossible à détacher, ce boulet gêne leurs mouvements et sa présence est perceptible de tous. La plupart meurent avec... certains meurent en essayant de le forger... et quelques-uns parviennent seuls à le forger en quelque chose d’utile, un outil ou une arme qu’eux seuls possèdent. Ceux-ci furent les premiers mages, massivement rejetés il est peut probable qu’ils aient forgé des outils utiles à tous bien au contraire. Je ne peux cependant qu’extrapoler.
En extrapolant, arrivé à ce point un problème se pose. Les premiers mages ayant appris à maîtriser la magie par eux même n’avaient personne à qui transmettre ce savoir. Les humains ayant le Don sont rares, les enfants d’un mage n’ont pas plus de chance d’avoir le don que ceux des autres couples. Et bien sûr les hommes et femmes ayant le Don, ne s’accordent pas plus de confiance que les autres hommes ne leur en apportent. Bien souvent les pouvoirs des premiers mages étaient perdus.

Les mages étant rejetés par la population, le fait qu’ils aient des pouvoirs ne pouvaient pas facilement redorer leur image. Le fait que leurs pouvoirs soient souvent nuisibles pour les autres encore moins. Cet état de fait n’a pas du tout changé. Imaginez que le fer n’existe pas qu’il n’existe aucun forgeron ou armurier au monde. Un jour vous voyez un guerrier avec une épée et une cuirasse de métal, il vous semblerait tout aussi étrange, si vous l’agressez il peut vous pourfendre de son épée sans que vous ayez eu le loisir de vous méfier. Les mages sont dans cette situation, si ce n’est qu’il leur faut beaucoup plus longtemps pour rendre leur magie aussi dangereuse qu’une épée entre les mains d’un guerrier novice qu’il n’en faut à ce dernier pour apprendre à s’en servir.

Comment se sont formées les premières organisations dans de telles conditions ? Coup de chance ? En étudiant le phénomène il apparaît que les premières organisations étaient toutes centrées autour de divinités païennes... Les païens croient en de nombreuses entités prétendument supérieures, et dans leur panthéon il y en a toujours quelques-unes en rapport avec la magie.
Ces entités lorsqu’elles ne sont pas des démons sont de puissantes créatures magiques ou des êtres féeriques qui prennent le rôle de fausses déités inventées de toute pièce qui finissent ainsi parfois par pouvoir se manifester.
Je pense que les mages étaient recherchés par les déités païennes, celles-ci pouvaient facilement prétendre leur prêter des pouvoirs, légitiment ces pouvoirs aux yeux des populations. L’apprentissage de ses pouvoirs était transmis oralement avec la religion de sorte qu’un enfant avec le Don né plus tard pouvait les acquérir lui-même devenant un prêtre pour son peuple. Entre temps la déité païenne si elle pouvait se manifester pouvait même parfois prêter des pouvoirs mineurs à ses fidèles ordinaires.
Ce fût une époque bien sombre puisque ce phénomène à sans doute servi à propager les pratiques et religions païennes qui ont fini par exister conjointement à des organisations de mages. Au prix sans doute de l’âme de tous ces malheureux, au moins les mages partageaient le destin de leur peuple. Mais les religions païennes se seraient développées avec ou sans magie, je ne pense pas qu’on puisse en blâmer les mages de l’époque, ils étaient enfin intégrés à leur société et ils ont seulement pu participer.
Dans nos régions vous avez sans doute entendu parler des druides, et les pouvoirs magiques que certains d’entre eux prétendaient détenir ont sans doute existé.

Il apparaît que les religions païennes évoluent avec le temps, parfois elles disparaissent... un phénomène qui s’est accéléré avec l’émergence du christianisme. Mais les organisations de mages auxquels elles ont donné naissance ne disparaissent pas forcément. Avec l’arrivée des écrits la religion est devenue moins indispensable pour transmettre le savoir, et des organisations de mages ont commencé à exister indépendamment des religions païennes. Seulement elles étaient toujours très limitées en termes d’effectifs car les mages ne se faisaient pas confiance.
De plus pour acquérir de nouveaux pouvoirs il fallait toujours énormément d’études et d’expérimentations... les mages ont vite trouvé plus rapide de voler les secrets de leurs homologues. Certaines organisations comme l’Ordre de Mercure se sont effondrées.
Alors que le sacrifice de Jésus et de Dieu sauvait les hommes ce n’était pas encore le cas pour les mages.
Les mages ayant vécus isolés, rejetés, ou vivants dans la peur de se voir attaquer par d’autres mages avides de pouvoirs ont souvent développés des pouvoirs offensifs, pouvoirs face auxquels les autres mages n’avaient aucune autre protection que l’éloignement. En dehors des organisations existantes la coopération était vraiment rare.

C’est dans ce contexte qu’est né le plus génial de tous les mages et l’initiateur de l’Ordre d’Hermès : Bonisagus.

Retourner vers « Role-play »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités