Sengoku - campagne Ise

Descriptions des campagnes en cours (PJ, MJ, résumés, etc..).
Règles du forum
Vous pouvez librement créer des sujets.
Pour créer une section et des sous-sections, merci d'en faire la demande par MP à un admin, en précisant le titre et accessoirement une courte description.
vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Sengoku - campagne Ise

Messagepar vincentR » 15 mai 2016, 11:22

Le jeu :
Sengoku est un jeu qui porte sur la période de l'histoire du japon connue sous l'appelation de "Sengoku Jidai" (période des royaumes combattants) avec un style Chambara.
La période des royaumes combattants du Japon (à ne pas confondre avec la période du même nom chinoise) s'étend de la guerre d'Ōnin (1467-1477) à la bataille de Sekigahara (1600) (il y a d'autres date de fin possible).
Les auteurs du jeu ont choisi de restreindre leur propos à la période 1542-1600 qui voit la consolidation de grandes factions et l'avènement de la nouvelle période d'unité (les suppléments sur les ninja sont ciblés pour être joués jusqu'en 1615).
Le chambara (chanbara en vf) est un genre cinématographique japonais portant sur les film de sabre.
Sengoku est donc un jeu de rôle médiéval fantastique (un peu) orienté action façon cape et épée ce déroulant dans le contexte globalement historique de la fin du XVIe siècle au japon.
Le système est un système générique appelé Fuzion.
La campagne :
Les personnages vivent dans la province d'Ise. Ils sont pour la plupart des samourais au service de Kitabatake Ise no kami no Harumoto (c'est à dire Harumoto du clan Kitabatake, seigneur de Ise (la province pas la ville)).
Pour l'heure (début 1543), le clan Kitabatake vient de s'assurer du contrôle de l'ensemble de la province de Ise en s'emparant des terres du clan Kudo de Nagano dont le chef et plusieurs de ces plus proches vassaux sont tombés face aux PJ.
vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Sengoku - campagne Ise

Messagepar vincentR » 22 décembre 2017, 10:30

Afin de personnaliser d'avantage la suite de la campagne, j'aimerai que les joueurs m'indiquent si leur personnage a des ambitions particulières.
Ce n'est pas une obligation mais ça serait bien.
Il serait également utile (mais pas indispensable) que les personnages soient présentés sur ce fil.
Cette présentation pourrait comprendre trois parties : ce que l'on sait de prime abord du personnage, ce que les autres personnages peuvent savoir de lui et ce qu'ils ignorent probablement et doivent probablement continuer à ignorer mais qui permet aux autre joueurs de comprendre le RP du personnage.
Par exemple : 1 - Kicho hime, 11 ans (en 1546), est la fille de Saito Dosan. C'est une charmante enfant , douée pour les arts et les études et qui a les connaissances indispensables à une bonne épouse de seigneur.
2 - Elle est envoyée en otage auprès d'un autre clan dont elle devra épousé l'héritier dès qu'elle sera en age de le faire (dans 2 ans donc).
3- Elle est pour l'heure encore loyale à sa famille et dispose également des talents d'une bonne espionne...


Par ailleurs, je vais essayer de proposer par MP des petits solos. Si certains ont des idées pour leur personnage, ils peuvent préempter mon envoi et et faire leur propre proposition et ceux à qui j'ai déjà envoyer un MP peuvent également m'en faire.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Sengoku - campagne Ise

Messagepar VincentM » 20 février 2018, 00:36

Sonoda Youkimoura 22 ans en 1646

1) Samouraï et officier prometteur loyal du clan Kitabatake, c'est un grand stratège sur les champs de combat et un meneur d'homme.
Commandant d'une troupe de lancier en 1542, il s'illustre dans la guerre contre le clan Kodo et devient commandant d'une unité d'élite alors qu'il prend du gallon avec le reste de son unité.
Alors que dame Rane devient châtelaine il devient général à son service chargé de la défense de son château et de l'organisation de son armée.
Lorsque dame Rane lance l'assaut sur le clan Rokaku il s'illustre à nouveau lors de la prise de Ueno qui devient la nouvelle base de dame Rane.
En 1645 Sonoda accepte la mission de modernisation de l'armée, suite à l'acquisition d'arme à feu.
En 1646 dans la campagne contre le clan Yosaï son avis fut retenu par le daïmio , une petite forteresse des Yosaï fut prise d'assaut en représailles, petite afin de limiter les perte et de laisser une chance au Yosaï de de choisir de soutenir les Kitabatake.

2)Sonoda Youkimoura et marié depuis 1642 à une femme prénommée Akane dont il est éperdument amoureux.
Les campagnes militaires s'intensifiant ce n'est qu'en 1646 qu'arrive un nouveau Youkimoura.
Au printemps 1646 sa femme donne naissance à un fils Teruo.
A l'automne 1646 il adopte une fille, une jeune femme qui s'est illustrée par ses exploits sous son commandement.

3) Sonoda Youkimoura est avant d'être un samouraï loyal, un véritable artiste. Expert en Koto en chant.
D'une jalousie maladive, il ne vit que pour la paix, la paix avec sa femme.
Il vise cependant aussi la gloire et la richesse, n'étant cependant peut-être pas prêt à en payer le prix. Préférant toujours veiller au bonheur de sa femme et à la prospérité du clan et de sa famille. Loyal au clan Kitabatake il intrigue pour la prospérité de sa famille en espérant que les intérêts de celle ci ne divergeront jamais de celle du clan, même s'il commence à trouver que la famille Kitabatake se montre peut être trop ambitieux. Une chose est sûr avec la vitesse d'expansion du territoire du clan, il y aura nécessairement de nombreuses promotions dans les années à venir et Sonoda Youkimoura compte en profiter.
Ayant rencontré un monstre dans les montagnes tout comme son cousin Sonoda Kenichi Youkimoura, ayant pu apprécié le raffinement des armes étrangères, il lui semble que les guerres de clan ne sont que folie vu la puissances des ennemis caché dans l'empire et vu la puissance des civilisations étrangères. L'unité est nécessaire pour affronter ces nouvelles menaces.
Modifié en dernier par VincentM le 27 février 2018, 00:04, modifié 2 fois.
Avatar du membre
VincentM
Représentant de pôle
Messages : 265
Enregistré le : 07 septembre 2014, 17:31
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Sengoku - campagne Ise

Messagepar VincentM » 20 février 2018, 01:34

Mesdames Messieurs.

Je sais ce que j'ai vous ai dit sur mon plan d'utilisation de l'arme à feu au sein de notre armée.
Sur le champ de bataille je comptais que la surprise, e dissimulant cette arme au sein des troupes. Le bilan est positif mais nous escomptions mieux. Nous viserons mieux. Cela dit les résultat seront proportionnés au nombre d'armes à notre disposition.

Pour les petites expéditions et pour les embuscades cette arme est un atout majeur, elle pourrait y supplanter l'arc, à moins que la discrétions soit indispensable.

Sur le champ de bataille le problème vient du rechargement et de la position de l'arme sur le champ de bataille.

En protection de citadelle, le rechargement n'est pas un soucis, nous estimons que cette arme sera très efficace même si à cause de la portée l"arc et l'arbalette feront toujours le gros du travail pour le harcèlement des troupes ennemies.
Inversement dans le domaine de la poliorcétique cette arme n'a pas encore sa place.

Revenons donc au champ de bataille. Après nos récente victoire que constatons nous :
Dissimuler l'arme dans nos rends ne nous permet pas d'en tirer un avantage décisif. J'ai pu mener au combat une unité. La stratégie suivie fut celle de l'attaque éclair suivi qu'une retraite pour recharger. Une stratégie dangereuse, la moindre charge de cavalerie pourrait anéantir l'unité.
Les bataillons pourraient protéger efficacement les unités de commandements mais ils seraient encore moins efficace offensivement.

Pour les années à venir je gage que nous rencontrerons des unités de tireur. Nous devons donc améliorer l'efficacité de la notre.
Il faut améliorer l'utilisation de l'arme , qu'elle soit moins dépendante de la météo, plus fiable et plus rapide à recharger.
Il faut aussi gérer le moral de nos unités, les tireurs ne peuvent pas être cantonnées derrière, ils seraient jalousés, il ne peuvent as être abandonnés en première ligne car ils seraient anihilé et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre cet investissement. Nous devons donc gérer au mieux le niveau de risque et porter cette unité au contact ou elle doit tenir sa position.

2 solutions s'offre à nous :
* La première des plus gros bataillons. Les tieurs tireraient les un après les autres et se laisseraient dépasser pour recharger. Malheureusement nous n'avons pas encore suffisamment de mousquets.
* d'ici là je suggère que chaque membre de l'unité soit porteur de 3 armes.
J'imagine une unité progressant sur une ligne de 4 hommes d'épaisseur.
* Le premier porte un mousquet, un sabre et un bouclier dorsal.
* les deuxième et 4eme portent un mousquet un sabre et une lance.
* le 3eme porte 2 mousquets et un sabre

L'unité avance jusqu'à prendre position. le premier s'assoit au sol dos au conflit et dresse un atelier pour recharger les armes.
La ligne forme ainsi un mur qui sera défendu par les 2eme et 4eme hommes avec leur lance.
La ligne mise en place, les 2 premiers rechargent les armes. Les 2 autres tirent à tour de rôle. 5 tirs avant que l'on ait besoin des premières armes rechargées.
Avantage les hommes qui s'occupent du rechargement son concentrés sur leur tâche. Grace au bouclier ils se sentent en sécurité.
Seul la moitié des hommes utilisent réellement les armes à feu se qui permet ainsi de positionner les tous meilleurs à ce poste.

Après les 5 premiers tirs vu les temps de chargement il est plus que raisonnable de penser qu'un seul homme tirera pendant que le second contrôlera le déroulement du combat. Le 4eme homme sert plutôt de remplaçant dans cette ligne.


Ses lignes seront vulnérable aux chargent mais les 5 coups de feu pourront être tiré avant que les fantassins adverses n'arrivent et en cas de charge de cavalerie adverse en flanquant nos tireurs de lancier, cette percée sera fatale à la cavalerie.

Je sais ce que vous aller dire, le rempart de boulier ne sera pas facile à installer sur tous les terrains, parfois il faudra s'en passer et revenir à l'attaque éclair. Et 2 lances ne seront guère efficaces contre la ligne ennemie. Cependant tant que les hommes croient en leur sécurité c'est meilleur pour leur moral et donc pour leur efficacité. Avec le temps et quand nous aurons plus d'armes et qu'elles seront de meilleurs qualités nos unités n'en aurons plus besoin. Je le sais mais il est important que l'idée d'abandonner ce rempart protecteur vienne d'eux.
D'ici là comme les autres armes ces unités devront apprendre à tirer parti du couvert que peut offrir le terrain.
Avatar du membre
Sylvain M.
Représentant de pôle
Messages : 147
Enregistré le : 25 août 2014, 23:53
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 
Contact :

Re: Sengoku - campagne Ise

Messagepar Sylvain M. » 20 février 2018, 17:25

Le problème est plutôt sur le bouclier dorsal, ce qui empêchera l'unité de se déplacer sans perdre sa protection.
Le porteur de bouclier sera aussi moins efficace s'il ne peut pas voir la menace qu'il doit bloquer.

Soit il s'agit d'une unité fixe, et il vaut mieux installer des barricades (quand c'est possible).
Soit c'est une unité mobile, et le porteur de bouclier doit être dédié à cette tâche pour être plus réactif.

Un bouclier dorsal implique qu'à chaque déplacement il faut 1) se lever 2) se retourner sans protection 3) avancer sans protection 4) se retourner sans protection 5) s’asseoir.
Un bouclier tenu en main permet de se lever et d'avancer immédiatement, en étant constamment protégé.
vincentR
Messages : 162
Enregistré le : 13 septembre 2014, 20:11
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 

Re: Sengoku - campagne Ise

Messagepar vincentR » 20 février 2018, 17:57

Le bouclier...
Il existe déjà lors des siège comme défense statique mais en bataille rangée on compte sur son armure pour se protéger.
Une des qualités du mousquet c'est la pénétration...le bouclier devient donc peu utile. (ll a existé des targes pour se protéger de tir de pistolet à faible distance mais
c'est pas vraiment répandu)
La séparation de fonction entre chargeur et tireur est possible mais difficile à vendre à des gens qui veulent se distinguer sur le champs de bataille.
Avatar du membre
JérômeF
Messages : 55
Enregistré le : 27 août 2014, 19:06
Activité princiale : Jeu de Rôle
Genre : Masculin 
Localisation : Paris 15ème

Re: Sengoku - campagne Ise

Messagepar JérômeF » 20 février 2018, 21:15

Nous sommes en 1546. Je suis Nagasaki Motokata. J’ai 21 ans.

Ma naissance commence par un secret.
Je suis le fils illégitime de nobles de la cour impériale et j’ai été adopté par une famille de samouraï : La famille Nagasaki, vassale du Daimyo Kitabatake Ise no kami no Harumoto.
Mon adoption s’est faite secrètement. Mes parents adoptifs m’ont élevé comme leur propre fils et se sont montrés attentionnés à mon égard.
Je connais le nom de mon père naturel, mais jusqu'ici, suivant les conseils de prudence de mon père adoptif, je n'ai pas trop cherché à me renseigner sur le sujet.

Conformément à la tradition, j’ai contracté un mariage arrangé avec dame Mariko.
Sa dote comportait des terres (en franc-alleu ?). Si bien que j’ai des revenus confortables (Richesse 4, 1000 Koku/an).
Mon épouse est égocentrique et jalouse. Elle me trouve puéril et me méprise. Elle a de l’ambition pour deux. J’essaie de trouver grâce à ses yeux.

Aussi, me suis-je hissé dans la hiérarchie du clan. Je suis un officier du clan (ML5) et je perçois une pension de 100 Koku/an.

Je suis intelligent (INT 8).
Je suis volontaire (WILL 5).
J’ai de la prestance (PRE 8).
Je suis de constitution moyenne (FOR 4, CON 3, BOD 3)
J’ai des réflexes et une dextérité appréciables (REF 6, DEX 6).

Je suis séduisant (+2)

Je suis un expert au jeu de go (8). C’est une passion qui n’interfère pratiquement pas avec mes devoirs.
Je suis renommé pour ma maîtrise de ce jeu (4). Cette réputation fait de moi un personnage public.
J’ai également un contact, un bureaucrate dans l’entourage du seigneur.

Je respecte le code du Bushido et je suis loyal à mon daimyo.

J’ai été initié au style Kitabatake (« Contre-Attaque » et « Vent Furieux » à la lance et au sabre). Je suis un expert au ken-jutsu (Sabre 8). Je me suis dernièrement perfectionné dans le maniement de la lance (5) et de l’arc (4).

Entre autre, Je suis un bon professeur (Teaching 6), un bon fonctionnaire (Bureaucraty 6) et un bon documentaliste (Reasearch 5).

Dans le futur proche,
1) Je vais dépenser 10 (MLx2) bu dans l’exercice de ma fonction.
2) Je vais faire en sorte de ne pas avoir de dette à la fin de l'année.
3) Je vais faire un don de 5 (ML) bu à un temple bouddhiste.
4) Je vais équiper et entretenir une trentaine de serviteurs.
5) Je vais faire construire un autel en l’honneur d’un kami du clan
6) Je vais essayer d’organiser un spectacle de Nô.

Retourner vers « Campagnes JdR en cours »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité