[40K] Campagne - War for Aurora - scénario 1

Avatar du membre
Kaya
Messages : 274
Enregistré le : 01 avril 2017, 11:42
Activité princiale : Jeu de Figurines
Genre : Masculin 
Localisation : Massy
Contact :

Re: [40K] Campagne - War for Aurora - scénario 1

Messagepar Kaya » 17 septembre 2018, 17:35

Bah, après comme je le dis : la campagne je m'en tape un peu, c'est une excuse plus qu'une fin en soi. Moi tant que je joue, ça me va.
Qui n'a jamais vu un Eldar ne sait pas ce qu'est la beauté, qui n'a jamais parlé à un Eldar ignore ce qu'est une pulsion de meurtre.

"C'est quoi la proustate ?" - Peepoodo, 2018
Avatar du membre
Subaru
Messages : 603
Enregistré le : 01 avril 2017, 11:04
Activité princiale : Jeu de Figurines
Genre : Masculin 

Re: [40K] Campagne - War for Aurora - scénario 1

Messagepar Subaru » 19 septembre 2018, 20:00

Spoiler : afficher
Conclusion du premier tour – Bataille d’Aurora Prime :



Salle de commandent de l’Arx Mechanicus Ferri Rumorem
Haute orbite d’Aurora Prime, au-dessus de la ruche Bresto-Sigma
Une semaine après le début de la Guerre Aurorienne



L’atmosphère de l’obscure salle de commandement était humide, comme toujours depuis que l’Inquisiteur était arrivé sur le Ferri Rumorem. L’imposant croiseur stellaire n’avait pas été conçu pour le confort humain, c’était une évidence. Autour de l’hologramme représentant la planète Aurora Prime, de grands nœuds de câbles entremêlés servaient de sièges improvisés à la fine fleur du Culte Mechanicus d’Aurora, réunie en conseil extraordinaire pour discuter de la suite des opérations.



L’Inquisiteur Zholotov ne participait pas à ces discussions, et pour cause : Toutes les conversations se déroulaient sur la Noosphère, un réseau local permettant de transmettre les pensées à une vitesse quasi-instantanée via des flux d’informations binaires. Techniquement, Zholotov était équipé d’implants lui permettant de rejoindre de flux Noosphérique, mais il était poli d’atteindre l’arrivée du principal invité avant de rejoindre le conseil.


C’est donc le silence de la salle, uniquement agrémenté du ronronnement des machines et la respiration de l’Inquisiteur, que l’ouverture de la porte vint briser. L’Archmagos Kollias entra dans la salle de commandement, semblant étonnamment fragile sans la carapace tactique qu’il avait revêtu ces derniers jours lors des opérations au sol. Hier encore ressemblant davantage au croisement d’un scorpion et d’un char Leman Russ, il n’avait plus aujourd’hui l’apparence que d’un vieux technoprêtre.



« Inquisiteur » commença Kollias, son synthétiseur vocal rendant son discours monotone. « Je vois que vous n’avez pas encore pris place au conseil ».



La pique était évidente. Kollias parlait métaphoriquement : Il n’y avait aucun siège où un humain non modifié pouvait s’asseoir. L’Inquisiteur se contenta de lui rendre un sourire. Il n’avait pas établi ses quartiers à bord du Ferri Rumorem pour se faire des ennemis ici, bien au contraire. Les membres de l’Adeptus Mechanicus semblaient être les seuls, en dehors de l’Inquisition et peut-être de l’Adeptus Custodes, à vraiment comprendre ce qui se passait dans le système Aurora.



« Comment s’est déroulé la reconquête de la ruche Bresto-Sigma ? » Zholotov n’avait pas besoin d’entendre sa réponse pour savoir que la bataille avait été une débâcle cinglante. « Mes agents m’ont rapporté que l’infestation Xénos était profonde. »



Comme pour répondre à l’Inquisiteur, les macro-canons et les Lances de l’Ark Mechanicus se mirent à tonner. Zholotov savait que cela signifiait que les dernières forces loyalistes du Mechanicus avaient été évacuées de la zone, et que la ruche allait être rasée par bombardement orbital. L’Inquisiteur avait-il offensé l’Archmagos, voire le vaisseau par sa question ? Cela n’était pas inenvisageable.



« La Macro-clade du Consul n’a pas pu percer les lignes des Genestealers. Les Questoris Imperialis d’escorte ont été détruits. Nous avons évacué les survivants, la ruche est perdue. »



A dire vrai, la planète entière était perdue. La forteresse de défense orbitale, défendue par une force Imperial Fists, aurait dû tenir des semaines. Au lieu de cela, une expédition Black Legion, menée par le prince démon E’taarn, avait brisé les défenses en une journée. La flotte de la Death Guard avait alors fondu sur la planète, répandant leur répugnante peste sur plusieurs ruches.



Fort heureusement, l’offensive des disciples de Nurgle s’était enlisée dans un affrontement sans fin avec les forces impériales. Le principal spatioport de la planète, défendu par des Ultramarines, avait réussi l’exploit de contenir l’attaque chaotique suffisamment longtemps pour permettre à des renforts d’arriver. Avec l’Adeptus Custodes, l’élite de l’Impérium à sa tête, ces renforts brisèrent les lignes arrière de la Death Guard et permirent à l’Imperium de procéder à l’évacuation.



« Et les fils de Russ ? » demanda Zholotov, cette fois-ci ignorant réellement le dénouement de la bataille. « Ils ont repoussé les xénos T’au venus les attaquer sur leur site de débarquement. Ne devaient-ils pas participer à la purge des cités-ruches infestées ? »



D’un geste de la main, l’Archmagos indiqua son peu d’intérêt pour les Space Wolves. « Ils ont échoué. Peu m’importe leur survie désormais, leurs pertes sont trop lourdes pour qu’ils puissent nous être d’une quelconque utilité désormais. »



C’était bien mal connaître les Loups de Fenris, mais Zholotov préféra ne pas insister. Il avait bien d’autres points à soulever, et mieux valait ne pas contrarier Kollias. L’inquisitezur se contenta de hocher la tête.



« Mes Grey Knights sont encore engagés contre les Thousand Sons près de la grande mine d’Aurorite. La victoire est proche, mais nous avons subi trop de pertes pour nous permettre de les poursuivre. Je vais demander leur évacuation, à moins que vos renforts n’aient réussi à les rejoindre ? »



La machine qui servait de cœur à l’Archmagos ronronna plus intensément, semblant signifier une certaine agitation. La situation était mauvaise, de toute évidence, pour provoquer le mécontentement d’une créature aussi froide que Kollias.



« Les régiments mécanisés Cadiens dirigés par le Knight-Commander Pask n’ont pas réussi à passer les lignes des Nécrons. Ces créatures se réveillent à travers toute la planète, comme si l’invasion du Chaos ne suffisait pas à la rendre intenable... Nos Lances d’Imperial Knights ont cependant réussi à passer, non sans en payer le prix »

L’armement de l’Ark Mechanicus redoubla de puissance, signe qu’il visait une cible plus éloignée que Bresta-Sigma. Peut-être une autre cité-ruche ?

« Les Raven Guards envoyés pour ouvrir un chemin ont été interceptés par des démons et ont été repoussés. Les survivants ont déjà été évacués. Pour des organiques censés ne pas connaître la peur, ils sont bien prompts à fuir le combat… »



Zholotov souhaitait répondre qu’il s’agissait d’une retraite tactique suivant une défaite cuisante, mais l’ire de l’Archmagos était compréhensible. Toute la campagne était allée de mal en pis. Pourtant, au début de la semaine, une première victoire écrasante des Blood Angels et de l’Adeptus Mechanicus face aux premières phalanges nécrons se réveillant avait laissé l’espoir d’une victoire éclatante. Et voici qu’à présent, l’Imperium était forcé de fuir la queue entre les jambes.



« Les principaux gisements d’Aurorite filent entre nos doigts », se désola l’Inquisiteur. « Vos escouades Marsaurites de récupération minérale ont fait ce qu’ils pouvaient, avec le soutien des Custodes, mais nos stocks ne suffiront pas. Il nous faudra récupérer la planète après la campagne. »

« En espérant que la Flotte-Ruche n’ait pas tout dévoré d’ici là. » conclut l’Archmagos.



La salle fut à nouveau plongée dans le silence. Zholotov savait qu’il serait de courte durée car ils n’avaient toujours pas parlé du dernier protagoniste de cette guerre. Il ne savait cependant pas par où commencer pour ménager les nerfs mécaniques de l’Archmagos.

« Et… Les Aeldari ? »

« Les Aeldari. » reprit Kollias. « Ils ont attaqué toutes les forces en présence, y compris les nôtres. La présence de Drukhari n’est pas étonnante, celle des Harlequins l’est davantage. Ils semblent cependant concentrer leurs efforts contre le Chaos. »

« Ah, ce n’était donc pas qu’une vue de mon esprit » Zholotov tapota sur l’écran tactique posé sur son avant-bras gauche, qui fit apparaître une petite carte du système Aurora entre lui et l’Archmagos. « Les flottes de trois vaisseaux-mondes ont attaqué les flottes du Chaos, et engagé les T’au. Les forces hérétiques ont subi de lourdes pertes, sur la planète et en orbite, et se replient vers Aurora X. »



Kollias hocha sa longue tête mécanique, un geste ostentatoirement humain, certainement pour tenter de mettre l’Inquisiteur à l’aise. « La dixième planète d’Aurora n’est qu’un bloc de glace désolé. Il y avait un petit avant-poste d’observation de l’Adeptus Telepathica, mais guère davantage. Une idée de ce qui peut pousser le Chaos à en faire une base d’opération ? »



En guise de réponse, Zholotov continua à tapoter sur son cogitateur, envoyant un flot de donnée confidentiel directement à Kollias. « C’est justement à cause de cela que j’ai insisté pour vous voir. Je suis de l’Ordo Xenos, mais j’ai réussi à faire jouer mes contacts de l’Ordo Malleus. Et je pense avoir compris les intentions d’Abaddon… »



Il laissa l’Archmagos décrypter les données, ce qui ne lui prit guère plus que quelques secondes. Les yeux du technoprêtre s’illuminèrent subitement alors qu’il comprenait, lui aussi, le plan de la Black Légion.



« Nous devons y envoyer une flotte massive. On ne peut pas laisser faire les hérétiques. »



L’Inquisiteur acquiesça de la tête. « J’ai déjà préparé l’Astra Militarum et plusieurs chapitres Astartes. J’ai besoin de vos Skitarii et Questoris Imperialis. L’Archi-commandeur Morhag m’a donné carte blanche pour organiser cette offensive. »



Les moteurs subluminiques de l’Ark Mechanicus se mirent doucement en marche, les puissantes vibrations absorbées par les compensateurs du vaisseau.



« Oui, oui, bien entendu. La sécurisation d’Aurora X est une priorité. Nous continuerons les opérations à travers Aurora, mais nous enverrons notre élite là-bas. S’ils parviennent à libérer cette chose… »



« Nous sommes d’accord. » conclut l’Inquisiteur Zholotov. « Maintenant, connectons-nous à votre conseil de guerre afin de coordonner les différentes flottes. Si nous échouons maintenant, nous pouvons considérer la guerre comme perdue. »

Retourner vers « Warhammer 40.000 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités