Présentation

 Concours

 

Le Concours, un vecteur d’aides à la création

Le Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt a pour vocation première de favoriser l’innovation et la créativité dans le milieu du jeu. Le CNJ accompagne les auteurs de jeux de société, confirmés ou émergents, tout au long de leur parcours.

Pour aller plus loin, le CNJ propose des modules de playtesting de jeux de société afin d’analyser en profondeur les mécaniques d’un jeu, d’identifier ses points forts et de corriger ses faiblesses, et d’aider son auteur à peaufiner son aspect ludique, sa rejouabilité, son équilibrage, ou encore la rédaction des règles.

 

Le Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt

Depuis 1977, le Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt a récompensé, en privilégiant l’innovation, l’originalité et le plaisir de jeu, près de 220 créations ludiques. Il a déjà permis à plus de 85 jeux de société d’être primés et édités, certains d’entre eux ayant été marqués par de brillantes réussites internationales (Abalone, Quarto, Formule Dé, Les Dragons du Mékong, Mare Nostrum, Tokaido, Quadropolis, Not Alone…). En plus de 35 années d’existence, ce sont plus de 2 000 créateurs qui ont participé. Après une 31e édition qui s'est déroulée sous la forme du premier concours Europa Ludi, le Concours international de créateurs de Boulogne-Billancourt a connu sa 36e édition en 2017.

Le Concours Europa Ludi 2012

Europa LudiNé en 2011 du rapprochement du Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt et du Concours de création de jeux de société de la ville de Granollers, en Espagne, le concours Europa Ludi s'est déroulé en 2012. Il a récompensé l’originalité, l’innovation et la dimension ludique de prototypes de jeux de société.

En 2012, le Concours de Boulogne-Billancourt et celui de la ville de Granollers ont fusionné le temps d'une année pour donner naissance à l'éphémère Europa Ludi. L'expérience n'a pas été prolongée car le poids en terme de logistique et de charge de travail était bien trop compliqué à gérer.